• Accueil

     

    .

     

     

  •  Repassant par le coté sud de Dijon, je pris la direction Corcelles les Monts

      Suite de virée de dimanche 26 mars

    De loin on aperçoit le Mont Afrique 

    Suite de virée de dimanche 26 mars

    Je me rapproche de Corcelles et je zoom !

    Située à 5 km de Dijon qu'elle domine au sud-ouest, la montagne a une topographie tabulaire et relativement plate. Il culmine à 600 mètres d'altitude au nord de la Côte d'or, sous le Plain de Suzâne qui le dépasse de deux mètres. De par sa position, il est possible par temps clair d'apercevoir le massif du Mont blanc, situé à environ 215 km au sud-est 

    Suite de virée de dimanche 26 mars

    En vue de Corcelles les Monts

    Suite de virée de dimanche 26 mars

    Rond point avant le village si on prend à gauche  on descend sur Nuits St Georges à droite sur Velars sur Ouches , direction que je choisis

    Suite de virée de dimanche 26 mars

    A ma gauche le clocher 

    Suite de virée de dimanche 26 mars

    Magnifique point de vue (photos prise de la voiture)

    Suite de virée de dimanche 26 mars

    Velars-sur-Ouche est située à l'ouest de Dijon, à 13 km.

    Suite de virée de dimanche 26 mars

    Eglise St Blaise (fermée)

    Suite de virée de dimanche 26 mars

    A coté de l'église sa petite mairie 

    Suite de virée de dimanche 26 mars

    Suite de virée de dimanche 26 mars

    Suite de virée de dimanche 26 mars

     

    Suite de virée de dimanche 26 mars

    Velars est traversé par la rivière "l'Ouche" qui alimente le canal de bourgogne .

    Je n'ai pus continué à prendre des photos ! mon appareil avait faim !! je suis rentrée !!

    Suite de virée de dimanche 26 mars

     


    votre commentaire
  •  Hier il faisait tellement beau que j'ai pris ma voiture et suis partie au grès de mes envies qui m'ont mené tout d'abord au :

    "Plateau de Chenôve"

    À l’ouest de Chenôve, au-dessus du vieux bourg, on trouve le plateau de Chenôve qui culmine à 387 m d’altitude. Il offre un point de vue magnifique sur la ville, ses alentours et au loin la plaine de la Saône, le massif du Jura . Par beau temps il nous permet d’apercevoir les contours du Mont blanc.

    Le plateau s’étend sur 240 hectares avec une grande diversité de paysages, alternant combes et plaines, forêts de pins noirs d’Autriche, de chênes, de frênes ou d’arbustes de taillis, vastes étendues planes hérissées de bosquets.

     

    Promenade de dimanche 26 mars

    Promenade de dimanche 26 mars

     Promenade de dimanche 26 mars

    Du plateau on peut voir Chenôve : Petit village vigneron au début du XXe siècle, Chenôve commence en 1955 à appliquer un projet d'urbanisation de grande envergure à la suite de l'explosion démographique de Dijon

    Promenade de dimanche 26 mars

    Promenade de dimanche 26 mars

    Promenade de dimanche 26 mars

    Promenade de dimanche 26 mars

    Plateau avant de rentrer dans la forêt 

    Promenade de dimanche 26 mars

    Promenade de dimanche 26 mars

    Promenade de dimanche 26 marsAutrefois on pouvais traverser la forêt et redescendre de l'autre coté on tombait sur l'entrée de Dijon au lieu dit " La combe à la serpent" maintenant c'est fermé !! il faut faire demie tout ce que je fit , pour aller dans un autre endroit.

    Demain suite de ma virée !!

    Promenade de dimanche 26 mars

     


    15 commentaires
  •  

    Le plus vieux monument de Paris

    Le plus vieux monument de Paris

    Le plus vieux monument de Paris

     l'entrée du temple de louxor; au 1er plan, le vide crée par l'obélisque manquant

    Le plus vieux monument de Paris

     enlèvement à louxor

    Le plus vieux monument de Paris

    Le plus vieux monument de Paris

     erection_obelisque 25 octobre 1936

    Le plus vieux monument de Paris

    Dans les années 1900

    Le plus vieux monument de Paris

    Le plus vieux monument de Paris

    Le plus vieux monument de Paris

    Le plus vieux monument de Paris

    Le plus vieux monument de Paris

     C’est l’obélisque égyptien situé au centre de la place de la Concorde , qui date du XIII e siècle avant J-C. Il  provient du temple de Ramsès à Louxor et témoigne de « l’égyptomanie » qui imprégnait la société française depuis les expéditions napoléoniennes 

    En 1830 le vice-roi d’Egypte Méhémet Ali offrit à la France les deux obélisques érigés devant le temple de Luxor , en reconnaissante du rôle fondamental du français Chapollion dans la compréhension des hiéroglyphe , il fut chargé par le roi de choisir le premier des deux obélisques qui devait rejoindre la France , il se décida pour l’obélisque ouest le moins abimé , le seul qui sera finalement transporté vers la France. Un navire spéciale l’embarqua en décembre 1832 et atteignit Paris en  août  1934.

    Le roi Louis-Philippe décida de l’érigé au centre de la ^lace de la Concorde. Avant l’obélisque avait accueilli : une guillotine, la statue de Louis XV et une figure de la liberté. Ce monument étranger était destiné à empêcher les querelles de mémoire entre différente factions politiques .Il fut érigé en grande pompe, le 25 octobre 1836, à l’aide de machines élévatrices et de gigantesque cabestans .

    Haut de 23 mètres le monolithe de granit rose pèse 227 tonnes .Le socle de 9 mètres décrit les méthodes qui ont permis le transport et l’érection de l’obélisque . La base, au décor composé de babouins, est exposée au musée du Louvre. Les hiéroglyphes qui le recouvrent célèbre la gloire du pharaon Ramsès II . L’obélisque est aussi un cadran solaire, grâce à des lignes tracées au sol.

     Le deuxième obélisque a été officiellement rendu à l’Egypte par le président François Mitterand  lors de son premier septennat.

    Extrait du grand almanach de la France 

    Le plus vieux monument de Paris


    22 commentaires
  • Viens,

    Viens, allons nous promener

    Laissons nous aller

    Savourons ces instants donnés 

    Avec gaieté 

    Allons viens ne te fais pas prier 

    Laisse ton journal et ta télé 

    Prends le temps de regarder

    De respirer 

    Ce que la nature nous donne de beauté 

    Profitons de ces moments de liberté

    Pour aller nous évader 

    Allons grappiller

    Main dans la main jusqu’à satiété  

    Vois que c’est doux de s’amuser 

    De se cajoler et de rêver

    De liberté

    « Hélène »

     


    13 commentaires
  • 1873

    Publicité de 1877

     

    1910- 1920 extrait du catalogue commerciale Robert

    A la fin des années 1860, Édouard ROBERT entrepreneur dijonnais, met au point son "biberon ROBERT à soupape" (système long tuyau agrémenté d'un second trou dit "soupape" pour la régulation du débit). Ce biberon (breveté pour 15 ans en France et à l'étranger) symbolisera la marque pendant de nombreuses années ; même si la fabrique produit quelques limandes et des biberons simples à bouchon de verre et long tuyau. 

    En 1873, le biberon ROBERT à soupape reçoit une médaille d'honneur, Inscription : Paris 1873 - Exposition Universelle 1 - Honneur à ROBERT et une autre à Marseille l'année suivante par la Société Protectrice de l'Enfance.

    Pendant plus de 10 ans, le siège de la Maison ROBERT se trouvera à Dijon. C'est vers 1880 que la marque déménage à Paris (dans le même temps elle ouvre un bureau à Londres). L'entreprise couvre alors tout un quartier avec entrée principale PLACE DAUMESNIL 2. C'est l'âge d'or, le flacon "1873" sera une référence copiée par nombre de concurrents, certains avec un procédé de fabrication qui leur est propre mais beaucoup par simple surmoulage du flacon et l'adjonction de l'inscription "Biberon à soupape".

    Le 26 février 1889, Une nouvelle innovation sera mise en place par la maison ROBERT, mais n'aura aucun succès, le Biberon à Couvercle. Très proche du biberon 1873, ce modèle restera confidentiel car les bouchons couvercles lui sont trop spécifiques et ne peuvent servir aux flacons des autres fabricants.

    A partir des années 1890, et notamment avec les recommandations de l'académie de médecine de 1891, le biberon à long tuyau est de plus en plus décrié. En 1897, Le docteur Dufour écrit à son propos "le tolérer, c'est favoriser l'infanticide."  La maison Robert n'a d'autre choix alors que de faire évoluer sa production vers les biberons à tétine par une habille mais très simple mutation. Ainsi les "biberons tueurs" vont-ils être adaptés pour devenir inoffensifs, mais le système reste peu pratique : tétine étriquée et bouchon troué difficile à nettoyer.

    Cette première étape ne sera donc pas suffisante pour que ROBERT reprenne la place dominante qu'il occupait jusqu'ici. Une marque se fit alors connaître par une abondante publicité et un système plus pratique à nettoyer : tétine large sur goulot et bouchon valve à l'arrière, c'est "Le Parfait Nourricier", son succès fut très rapide.

    La maison ROBERT n'invente plus, elle se contente de copier ses concurrents ou plutôt d'en reprendre les principes ; ainsi vont apparaître successivement plusieurs modèles.

    En 1910 les biberons à long tuyau sont prohibés et leur vente interdite. C'est un coup dur pour ROBERT. Malgré sa reconversion, la marque et son succès de la fin du XIXème restent liés au biberon à long tuyau. 

    Malgré tous ses efforts, la marque disparaîtra comme ses concurrents d'ailleurs, avec l'arrivée de nouveaux protagonistes sur le marché dont la seule préoccupation est l'hygiène et la simplicité. La stérilisation systématique des biberons va uniformiser les flacons vers une forme droite à ouverture unique pouvant recevoir une tétine. Tous les hôpitaux s'équipent de ces nouveaux biberons. 

    Extrait du grand almanch

    Histoire du biberon "L'épopée de la maison Robert"

     

     


    18 commentaires
  • (Chantons Sous La Pluie)

    Je chante sous la pluie
    Je chante simplement sous la pluie
    Quelle sensation magnifique !
    Je suis heureux de nouveau.
    Je me moque bien des nuages
    Si sombres là haut
    Car le soleil brille dans mon coeur
    Et je suis enfin prêt pour l'amour

    Laissons les vilains nuages disparaître
    Que tous les gens de la place,
    Viennent s'amuser sous la pluie
    J'ai le sourire aux lèvres
    Je me promène dans la ruelle
    En fredonnant un gai refrain
    Car je chante
    Je chante simplement sous la pluie

    (Chantons Sous La Pluie)

     

     


    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique
Free Cool Cursors at www.totallyfreecursors.com